• Eddy GRAND

Constat sur la sécurité routière en Ile de France : il devient dangereux de circuler à moto.

Être Guide motocycliste, c’est avant tout une activité que l’on fait par passion. Une passion de la moto mais aussi du voyage que l’on aime tant partager. Également investis dans les domaines de la sécurité et de la prévention routière, nous formons des usagers de la route à la conduite en sécurité.


Au regard du nombre de kilomètres que nous effectuons chaque année, nous constatons que les conditions de circulation se dégradent de plus en plus rapidement.



Des comportements dangereux, qui parfois, sont volontaires...


Encore aujourd’hui, nous avons été victimes de comportements dangereux. Alors que nous roulions sur une départementale seine-et-marnaise, nous avons, et ce, à quelques secondes d’intervalle, frôlé l’accident grave.


Le premier, alors que nous progressions sur une ligne droite offrant une excellente visibilité, un poids-lourd venant d’en face à sciemment décidé de doubler deux cyclistes alors que nous nous apprêtions à nous croiser. Une fois sur notre voie de circulation, il a joué de ses appels de phares et de son klaxon pour nous signifier que nous n’avions rien à faire en face de lui. Nous avons pu l’éviter de justesse en rejoignant, à la hâte, la rive et le bas côté à une vitesse de 80 km/h...


200 mètres plus loin, un automobiliste sort d’une aire de repos pour emprunter la voie opposée sur laquelle nous roulions. Au lieu de prendre la voie qui lui est dédiée, il ne braque pas suffisamment et continue sa manœuvre sur notre voie, face à nous, toujours à 80 km/h. Encore une fois, nous l’avons évité de justesse grâce à une manœuvre d'évitement. Sans expérience et sans notre formation, nous n’aurions pu éviter le face à face.


Outre ces deux faits, nous taisons bien entendu les nombreuses infractions au Code de la route et les comportements dangereux, voir haineux de certain usagers que nous avons subis aujourd’hui.


Si nous postons cet article, c’est que ce genre de comportement, même s’il n’est pas nouveau, devient de plus en plus fréquent. Il n’est pas rare que certains d’entre nous éprouvent une certaine angoisse avant de prendre la route.


Les beaux jours arrivent, il est donc normal de voir cyclistes et motards sur les routes, mais aussi des promeneurs non loin de la chaussée. En discutant avec eux, leur constat est sans appel, ils nous répondent tous que sur les routes qu’ils empruntent depuis parfois plusieurs années, le comportement de certains usagers empire. Pis, ce serait un manque de considération pour les règles en vigueur et le non-respect d’autrui qui serait reproché, et non pas un manque de compétences (même si, nous sommes d’accord, c’est parfois l’inverse, ce qui est tout aussi effrayant !).



Manque de concentration, égocentrisme démesuré ou simple j'en foutisme ?


Il est clair que l’utilisation des téléphones portables est fréquente et que bien souvent, nous nous attendons à une mauvaise manœuvre du conducteur qui utilise son téléphone au volant. Mais cela, malheureusement, nous avons appris à l’anticiper (tout du moins dans la plupart des cas).



Le comportement que nous constatons le plus souvent est celui du véhicule circulant en dessous des limitations de vitesse. Celui-ci, qui n’est nullement en infraction (sauf signalisation contraire), est vecteur d’une haine de l’usager qui souhaite, lui, rouler plus vite.


Ce dernier, prendra alors tous les risques pour doubler le premier. L’énervement emmagasiné ne redescend rarement que lorsque le délinquant de la route coupe le contact de son véhicule, ou lorsqu’il est contrôlé par les forces de l’ordre.


Un comportement de plus en plus fréquent est aussi à remarquer. La colère ou la haine de certains usagers de la route. Celles et ceux qui détestent les motardes et motards, les cyclistes, les véhicules du groupe lourd, les femmes, les hommes ou encore les écureuils et les dauphins...


Chez les Guides, la mixité est une normalité. Bien souvent, les femmes Guides sont victimes de regards indécents ou de propos injurieux. Certains n’hésitent pas à essayer de leur faire peur en adoptant une conduite dangereuse.


Nous constatons également que les motos sur lesquelles nos Guides féminins exercent leurs missions sont plus souvent vandalisées.



La route serait-elle le reflet de notre société en devenir ?


Pour nous, il est clair que la situation est inquiétante. La fréquence de ces comportements dangereux ainsi que leur intensité augmentent significativement d’année en année.


Dans notre activité de Guide motocycliste, nous dispensons aux usagers de la route des formations, tant sur le plan du secourisme que celui de la conduite en sécurité. Ces formations sont importantes pour faire face à la route et à ses dangers.


Mais comment pouvons-nous agir contre l’incivilité, la haine, le déni d’autrui ? Ces gens qui ne souhaitent pas respecter les règles ne mettent pas les pieds en formation...


Quel que soit votre véhicule, redoublez de vigilance, ce n’est qu’ensemble que nous pourrons rendre nos routes plus sûres.


À bientôt,


L’équipe des Guides !

175 vues

Posts récents

Voir tout